Imprimer ceci Page

Action de soutien à la parentalité

DANS LE CADRE DE L’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL PROPOSE PAR L’ASSOCIATION AIDE D’URGENCE DU VAL DE MARNE, L’EQUIPE DE TRAVAILLEURS SOCIAUX A ORIENTE SA REFLEXION VERS LA PRISE EN CHARGE ET L’ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS, SE QUESTIONNANT PLUS PRECISEMENT SUR LA FONCTION PARENTALE.

 

En septembre 2009 « Le Groupe Parentalité » se forme. Il est constitué de pères et mères du secteur d’Orly tout d’abord puis tend à intégrer des habitants du quartier parrainés par les résidents. « Le Groupe Parentalité », dans son action, doit répondre à une condition d’amélioration de l’accompagnement social global, en s’appuyant sur le projet social de l’Association. En ce sens, il entend créer du lien, amener les résidents à mieux se connaître et permettre la rencontre autour de thèmes, de débats divers, fédérateurs afin de toucher l’ensemble des personnes potentiellement concernées.Les temps de rencontre entre parents –usagers de l’institution ou tout autre personne parrainée par un résident- et avec, en soutien, l’équipe de travailleurs sociaux, doivent permettre d’aborder des thèmes en collectif qui préciseront par ailleurs l’approche en individuel.

 

CONSTAT :

En se focalisant sur l’enfant, l’État et un ensemble d’institutions, dans la mise en place d’une certaine idéologie, ont parfois pu aller à l’encontre des parents. La complexité d’interprétation de textes de loi liés aux droits de l’enfant par exemple, a pu mettre certains parents en difficulté. En pointant essentiellement les dysfonctionnements et les symptômes, une dérive s’est pour ainsi dire instituée.

Les termes génériques les plus connus aujourd’hui sont ceux de familles « déstructurées » et de parents « démissionnaires ».

 

Depuis sa création, le « Groupe parentalité » s’est enrichi des sujets abordés par les parents : les limites données aux enfants, les accidents domestiques, élever un ado, l’alimentation, etc… Les enfants grandissant, les parents ont d’autres demandes qui concernent davantage les adolescents.

L’ACTION DU GROUPE PARENTALITÉ :

Durant l’année 2012 le travail qui anime le projet parentalité que propose l’équipe de travailleurs sociaux de l’Association AUVM est composée d’une éducatrice de jeunes enfants et d’une conseillère en économie sociale et familiale dans un premier temps, puis dans uns second temps, par deux éducatrices de jeunes enfants. L’objectif est avant tout de proposer un espace de parole aux familles et de travailler ensemble sur le lien parent-enfants. Il ne s’agit aucunement pour les intervenantes de chercher à « éduquer »les parents ou « de faire à leur place », mais de conforter leurs propres compétences dans le respect de leur vécu et aussi de leurs cultures diversifiées. Au moment où trop d’adultes, en situation d’hébergement ou non, se trouvent au bord de la rupture, le but est aussi de soutenir ces parents en tant qu’acteurs et citoyens afin de préserver et réaffirmer les liens parents-enfants trop souvent fragilisés. D’autre part, nous avons le devoir de soutenir les parents, de les responsabiliser mais aussi de les impliquer par le biais d’actions innovantes puisqu’ils restent le ciment de tout système éducatif. Conscient de ce fait, l’approche, délicate et pédagogique, a pour vocation de ne pas être vécue comme une intrusion dans la sphère privée des familles. Ce que propose l’Association, c’est une construction collective et interactive avec les parents, et ce, dans une démarche de coéducation.

Nous rappelons la nécessité du maintien inconditionnel d’un espace de paroles pour parents en proposant des réponses aux questionnements de chacun, par l’apport d’interlocuteurs si nécessaire qui entendent leurs difficultés.

Cet espace de parole :

  • Permet aux parents d’exprimer leurs difficultés, à leur manière, sans chercher à correspondre à une norme,
  •  Soutien le mode de transmission familiale,
  •  Leur permet de réfléchir entre eux, sur les différentes manières d’être parents (en tenant compte de la mixité sociale, des différentes cultures et des trajectoires de vies des familles),
  • Valorise les compétences parentales par l’échange d’expériences (partage de connaissances)
  • Essaye de dépasser l’a priori respectif (à titre d’exemple, « les éducateurs ne nous comprennent pas » et « les parents ne font rien »),
  • Permet l’entraide mutuelle afin de créer du lien social,
  • Favorise l'évolution des pratiques de tous et suscite la réflexion,
  • Permet aux salariés de renforcer le lien de confiance et l’échange avec les familles et d’adapter notre accompagnement en fonction de chacun.

Dans le cadre de l’accompagnement social proposé par l’Association Aide d’Urgence du Val de Marne, l’équipe de travailleurs sociaux a orienté sa réflexion pour l’année 2012 vers la prise en charge et l’accompagnement des parents, se questionnant plus précisément sur la fonction parentale et la place de l’adolescent. Ainsi ces deux groupes ont décidé de travailler en transversalité suite aux constats effectués durant ces 3 années d’existence sur une action commune. En ce sens, il entend créer du lien, amener les adolescents et leurs parents à mieux se connaitre et permettre la rencontre autour de thèmes, de débats, de mise en situation, sur la communication parents/ ado. C’est pour cela que plusieurs mois ont été consacrés autour de ses rencontres. 

 

FÉVRIER, MARS :

 

Les accidents domestiques :

En deux séances les parents ont tout d’abord pu échanger sur leurs expériences d’accidents domestiques puis grâce à un support visuel, une maison virtuelle pédagogique d’un site internet, les parents ont pu déjouer les pièges de la maison et réfléchir sur les risques liés à la maison. Ils ont pu exprimer leurs angoisses et les situations vécues ainsi que se remémorer les premiers reflexes en ces circonstances. Des jeux autour des accidents domestiques ont été proposés pour sensibiliser les familles autour de ses risques et leur permette de prendre conscience des dangers de façon du ludique. Cet échange nous a permis d’élargir la prévention des accidents car nous avons pu parler des normes de sécurité des sièges auto, des comportements à risque dans la rue et les parcs.

 

AVRIL, MAI :

Être parent dans l’urgence :

Ce thème a été très riche en échange et s’est déroulé en deux séances. Ces temps de parole ont permis aux familles d’échanger sur les conditions d’accueil et la manière dont ils percevaient la place de l’éducateur dans la famille. Ils sont tous d’accord sur le fait que l’appartement relais permet à la famille d’être plus stable et que chacun ait une vie plus « normale ». De manière globale, ils ont pu exprimer qu’ils étaient favorables à l’accompagnement des travailleurs tant que ces derniers ne les mettaient pas en difficultés envers leurs enfants. Ces rencontres ont permis aussi aux salariés de mieux saisir comment les résidents percevaient l’accompagnement et d’adapter leur pratique.  

 

JUIN :

 

La Fête des Voisins :

Le projet du secteur est, notamment, d’aider les résidents à s’intégrer au quartier. Or l’un des objectifs du groupe parentalité est de « s'entraider mutuellement afin de créer du lien social ». Ainsi, la Fête des Voisins est un bon moyen de créer ce lien au sein du quartier où vivent les résidents. Une quinzaine de famille ont répondu présente à l’organisation de cette journée et sont venues avec des plats qu’elles ont partagés. Deux familles du quartier parrainées par deux de nos familles ont elles aussi participé à ce moment très convivial. Beaucoup d’enfants du quartier ont pris part à la fête. Ce temps a été très apprécié par les familles et sera à mettre à l’ordre du jour en 2013.

 

AOÛT, SEPTEMBRE :

 

Conte et interculturalité :

Trois séances ont eu lieu pour échanger autour des histoires, du support du livre et la réalisation du support. Une histoire a été racontée et le support du livre a été créé par chaque famille qu’elles ont pu s’approprier en le ramenant à leur domicile. Les échanges ont été très riches. En discutant ensemble, nous nous sommes aperçus qu’il y avait un point commun entre toutes les cultures : l’aspect moralisateur de nos contes et que ce « rituel » précède le coucher.  Pour certaines, le fait de se souvenir de leur enfance et de ce qu’on leur racontait, leur a donné une autre perspective pour créer du lien avec leur enfant. En effet, elles transmettent leur patrimoine culturel et éducatif à leur enfant.

 

SEPTEMBRE, A DÉCEMBRE :

 

Projet avec le groupe ado, autour des liens parents adolescents :

Le groupe ado et le groupe parentalité de l’AUVM se sont associés pour proposer des temps d’échange entres les parents et leurs adolescents. Des temps de rencontres ont été proposés pour évoquer les difficultés de communication et de relation.  Dans un second temps, des mises en situations théâtrales ont été proposées en inversant les rôles de chacun pour aider  à mieux se comprendre. Ces rencontres ont été conclues par une soirée festive avec l’ensemble des résidents de l’AUVM,  avec la présence de comédiens d’improvisation  pour mettre en scène les relations parents enfants de manière humoristique. L’ensemble des ces échanges ont été l’occasion pour les familles d’évoquer les situations d’incompréhension et de les amener à mieux se comprendre respectivement.

 

 

CONCLUSION :

Le groupe a proposé des thèmes diversifiés pour permettre à chaque famille de l’Association de se sentir concernée par l’action proposée.

De nombreux échanges ont été l’occasion pour les familles de se sentir moins isolées et de trouver des pistes de réflexions à leurs difficultés. Ils ont permis de créer de l’entraide et du lien social. De plus, ces moments riches en échanges sont aussi l’occasion pour les salariés d’adapter leur accompagnement et d’affiner les objectifs en ayant une meilleure connaissance des personnes. Le groupe parentalité continuera son action dans ce sens et s’étendra sur les différents secteurs pour l’année 2013.   

Lien Permanent pour cet article : http://www.auvmvaldumonde.com/?page_id=693